Albert Lougnon : Sous le signe de la tortue – Voyages anciens à l’île Bourbon (1611-1725)

Sous le signe de la tortue

Résumé : Lorsque les Français s'implantent en 1665, à l'île de la La Réunion - qui ne porte pas encore ce nom - celle-ci est complètement déserte, bien qu'ayant été reconnue et rapportée sur les cartes marines dès le XVIe siècle. Sa faune, totalement inoffensive pour l'homme - il n'y existe aucun animal venimeux - est représentée par le Dronte (un cousin du fameux Dodo de Maurice), des oiseaux et des tortues de mer à profusion, qui constitueront la base de l'alimentation des premiers colons et une source importante d'avitaillement des navires de passage, en route vers les comptoirs de l'Inde ou rentrant en France. L'eau douce y est également abondante, ce qui est précieux à cette époque où l'eau potable embarquée à bord des vaisseaux croupit vite, lors de traversées interminables. Les premiers récits de la rencontre des hommes et de cette île à l'état de nature vierge forment la matière de cet ouvrage.

Extrait : Les Français qui habitaient Madagascar se servaient de Bourbon pour le rétablissement de leurs convalescents; ils les y transportaient pour le changement d'air qui s'y trouve fort bon, bien que le climat soit très chaud, surtout dans les environs de Saint-Paul, parce que c'est l'endroit le plus défendu des vents qui dominent en ces mers. Au mois d'août, qui est pour eux le coeur de l'hiver, nous endurâmes une grande chaleur. A Sainte-Suzanne toutefois, la chaleur n'est pas aussi forte parce qu'il y pleut tous les jours, alors qu'à Saint-Paul ce n'est quasi jamais.

Éditeur : Orphie / Publication : 2006 (5ème réédition) / Style : Broché / Nbre de pages : 284

Date de dernière mise à jour : jeudi, 23 septembre 2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire